Vendée Globe 2016 :
voir le tracking de la course

VEN­DÉE GLOBE

1 BATEAU,
14 ENTREPRISES MÉCÈNES
ET 80 000 ÉQUIPIERS

Objectif Vendée Globe : parler de la richesse de la différence
et embarquer le grand public pour changer les consciences !

Oui, la différence
est une force
qu’il faut cultiver

Altavia s’engage comme mécène du projet COMMEUNSEULHOMME, porté par Eric Bellion pour promouvoir la différence.

Dès le premier instant de notre rencontre avec Éric Bellion, nous avons su que nous partagions une même vision de la réussite : oui, la différence est une force qu’il faut cultiver…

En savoir plus

Le bateau et ses défis

Le bateau COMMEUNSEULHOMME

Le bateau d’Éric est un IMOCA 60 (International Monohull Open Class Association)… « Un quoi ? » Un IMOCA 60 ! Il s’agit de voiliers monocoques conçus pour être menés en solitaire, mesurant 60 pieds de long, soit un peu plus de 18 mètres, pour un mât de plus de 27 mètres (soit un immeuble de 9 étages), pesant environ 8,5 tonnes (plus qu’un éléphant !) et portant jusqu’à 600 m2 de voilure !

Concentré d’ingénierie et de nouvelles technologies, il est équipé de pilotes automatiques si sophistiqués qu’ils barrent mieux que le skipper… ou presque ! La particularité du bateau COMMEUNSEULHOMME est de posséder une quille qui bascule et des ballasts (cuves remplies d’eau de mer) permettant d’augmenter sa puissance, ainsi que deux dérives ou encore deux safrans.

« Et la vie à bord ? »

Comment dire ?... On est très loin du yacht de Jay Z et Beyonce !

Pas de cuisine, mais un mini-réchaud de montagne, pas de couchette mais un simple pouf à billes, pas de WC mais un seau, pas d’eau courante mais des lingettes bébé, pas de penderies mais des sacs numérotés qu’on trimballe d’un bord sur l’autre… et un « mur » tapissé d’électronique piloté par un ordinateur portable ! Autant dire qu’on ne fait pas un tour du monde à bord d’un IMOCA pour le confort…

« Et la vie à bord ? »

La course

Le Vendée Globe

À partir du 6 novembre 2016
Le Vendée Globe, c’est LA course référence, celle que les « voileux » appellent l’Everest des mers.

« L’Everest ? N’est-ce pas exagéré ? »
Non, vraiment pas ! Il y en a même qui pourraient vous dire que l’ascension de l’Everest, c’est le Vendée Globe de l’alpinisme ! C’est tout simplement le plus grand défi possible à la voile. Imaginez… Un tour du monde en solitaire, sans escale, sans assistance. 3 mois seul en mer dans des conditions souvent extrêmes : les bateaux partent des Sables-d’Olonne, doivent naviguer vers le Sud de l’Atlantique, passer l’équateur, les zones tropicales et leurs aléatoires calmes plats et grains violents, faire le tour de l’Antarctique, passer au large du légendaire et funeste Cap Horn, éviter des icebergs, passer au large du cap de Bonne-Espérance, puis remonter l’Atlantique pour retourner à leur point de départ… Une sacrée aventure ! Qu’il est déjà exceptionnel de terminer.

Il s’agit de la course la plus médiatisée, la plus suivie… Et certainement la plus passionnante humainement et sportivement.

Le Vendée Globe est l’apogée du projet ALTAVIA / COMMEUNSEULHOMME, au cours duquel Éric Bellion portera haut nos valeurs du mieux-vivre ensemble et de la diversité humaine.

Découvrir la course

Haut de page